Le Prix Étienne Taillemite

     Créé en 2013 et destiné à valoriser la recherche en histoire maritime, le Prix Étienne Taillemite récompense chaque année un travail de thèse à caractère universitaire (prix de thèse) et un premier ouvrage (prix du premier ouvrage).
     Les ouvrages, produits au cours des trois années précédant le Prix, sont présentés librement par les candidats avant la date limite de fin février. Ils doivent être adressés, en deux exemplaires accompagnés d’une lettre de motivation à :

Société française d’histoire maritime
60 rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris

     Ils sont étudiés et évalués par le conseil d’administration de la SFHM.
     Les prix sont remis lors de l’assemblée générale annuelle.

Prix Étienne Taillemite 2020 (Photo Sextant ©indigo studio)

Oct 20

     En raison du contexte sanitaire (Covid-19, confinement et fermeture du Caran qui héberge notre siège), la SFHM n'a pas pu récompenser les lauréats du prix Etienne Taillemite 2020. La remise se fera donc à l'automne 2021. Elle mettra en lumière les travaux et les lauréats des années 2020 et 2021. Des informations complémentaires vous seront données sur ce site, dès que possible.

     Prix d'un premier ouvrage publié : Luc-Antoine LENOIR, Résister sur les mers. Une histoire de la Marine française libre, Paris, Éditions du Cerf, juin 2018

     Prix de thèse à caractère universitaire : Marie-Cécile KASPRZYK-ISTIN, De la navigation maritime à la navigation aérienne : transferts de méthodes mathématiques et de connaissances en France dans la première moitié du XXe siècle. Thèse de doctorat Épistémologie, histoire des sciences et des techniques soutenue en 2018 (université de Nantes).


     Exceptionnellement pour l’année 2020, la SFHM a attribué deux mentions :
     - Benjamin CAPARROY, Géographie et morphologie des lieux sacrés maritimes dans le détroit de Gibraltar VIe siècle av. J.-C.-Ier siècle ap. J.-C. Thèse de doctorat en Histoire soutenue en 2018 (université de Pau et des Pays de l’Adour).
     - Alexandre JUBELIN, « Par le fer et par le feu ». Pratiques de l’abordage et du combat rapproché dans l’Atlantique du début de l’époque moderne (début du XVIe siècle-1653). Thèse de doctorat en Histoire soutenue en 2019 (université de la Sorbonne).





1 2 3 4