Conférence

     
Le retour de la France aux côtes occidentales d’Afrique sous le Consulat :
La campagne de la corvette l’Impatient de Rochefort au service de la traite des Noirs

     Conférence d'Éric Saugera, historien.

     Samedi 10 février 2018 à 14 h 30.

     organisée par l'APECE & Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

     à la Sorbonne, escalier C, 2e étage, salle Marc Bloch

     Après l’interruption de la navigation au long cours pendant les guerres de la Révolution, la signature de la paix d’Amiens avec l’Angleterre conjuguée au rétablissement de l’esclavage en mai 1802 permirent au commerce français métropolitain de réarmer vers les côtes occidentales et orientales de l’Afrique : à l’exception notable de La Rochelle, et de quelques ports de second plan comme Vannes, de Dunkerque à Marseille, tous les ports français qui avaient pratiqué la traite au XVIIIe siècle, reprirent du service. Pour stimuler la relance négrière, les négociants français, qui savaient le gouvernement consulaire acquis à leur cause, demandèrent la réapplication des incitations financières à la traite en vigueur sous l’Ancien Régime, à savoir prime par tonneau de jauge et prime par tête de Noir débarqué dans une colonie française. Avant de pouvoir exaucer cette demande, le gouvernement, conscient qu’il devait agir en faveur de sa marine marchande aux côtes d’Afrique, fit partir, le 21 septembre 1802, de son port-arsenal de Rochefort la corvette l’Impatient, pour Saint-Louis du Sénégal […]. La corvette de l’État fit plus que communiquer, en janvier 1803, elle chargea à Amokou, l’un des deux seuls comptoirs français sur la Côte d’Or avec Ouidah, une cargaison de 223 captifs…

 

Conférence Les Mardis de la Mer

     
Exploiter l’énergie en mer : quelle ambition énergétique et industrielle pour la France ?

     mardi 6 mars 2018, 17h30 (inscription obligatoire)

     ICP, 19 rue d’Assas 75006 Paris

     organisée par l'Institut Français de la Mer & Institut Catholique de Paris

En savoir plus

 

Conférence du cycle Retour aux Sources

     
Navires et marins français à la conquête des mers

     mardi 13 mars 2018, de 14h à 17h30

     Archives nationales, site de Paris, CARAN, salle d’albâtre 11 rue des Quatre-Fils 75003 Paris

     organisée par les Archives nationales

En savoir plus

 
 
 
 
 
 
 

Colloque à l’occasion du 400e anniversaire du début de la guerre de Trente Ans

     
L’organisation et les opérations des navires hollandais et français pendant la guerre de Trente Ans

     Du 9 avril 2018 à 9 h, au 10 avril 2018, 17 h 45.

     au Musée historique croate - 9 rue Matoseva - Zagreb (Croatie)

     Roberto Barazzutti, administrateur de la SFHM, participe à ce colloque et développe notamment le thème de « L’organisation et les opérations des navires hollandais et français pendant la guerre de Trente Ans ».









Programme du colloque

 

Succès de la Journée d’études du 22 septembre 2017

     
Pourquoi enseigner l’Histoire maritime en France au XXIe siècle ?
     L’objectif était de faire un état des lieux des pratiques actuelles, du collège à l’université et à l’école navale, d’analyser les lacunes, les besoins et les perspectives d’avenir de l’enseignement de l’Histoire maritime.
     Différents acteurs du terrain (professeurs de l’enseignement secondaire et universitaires, médiateurs culturels, constructeurs de vieux gréements, etc.) et des représentants de diverses institutions (Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, Ministère de la culture, Ministère de la transition écologique, Inspection générale de l’Éducation générale, Académie de marine, école navale, Cluster maritime, Musée de la marine, DRASSM, etc.) ont présenté leurs points de vue autour de 4 tables rondes

     - Enjeux pédagogiques et approches didactiques
(Modérateur : Michel Aumont)
Intervenants : Christophe Gobert, inspecteur d’académie - inspecteur pédagogique régional, académie de Corse ; Karine Audran, professeure d’histoire-géographie, lycée Saint-Léon, Corbeil-Essonnes, et chargée de cours, université d’Évry-Val d’Essonne ; Isabelle Delumeau, professeure d’histoire, École navale ; Philippe Hrodej, maître de conférences, université de Bretagne-Sud ; Siem van Eeten, professeur d’histoire honoraire aux Pays-Bas.

     - L’histoire maritime, une opportunité culturelle ?
(Modérateur : Vincent Guigueno).
Intervenants : Didier Gozard, professeur et guide au Musée maritime, fluviale et portuaire, Rouen ; Christian Cardin, président de l’Association Tourville, Gravelines ; Brigitte Schmauch, conservatrice en chef du patrimoine, Archives nationales ; Annick Pégeon, responsable du service éducatif, Archives nationales ; Emmanuel de Fontainieu, directeur du Centre international de la mer, Rochefort.

     - Le fait maritime hier et aujourd’hui
(Modérateur : Sébastien Martin)
Intervenants : Amiral Alain Coldefy de l’Académie de Marine, ancien inspecteur général des armées, président de l’Académie de Marine ; Michel L’Hour de l’Académie de Marine, directeur de département du département des Recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines ; Olivier Chaline, professeur d’histoire moderne, université Paris-Sorbonne ; André Lespagnol, ancien recteur, professeur honoraire d’histoire moderne, université Rennes 2.

     - Les enjeux de demain, un XXIe siècle maritime ?
(Modérateur : Martine Acerra)
Intervenants : Serge Ségura, diplomate, ambassadeur de France pour les océans ; Catherine Chabaud, navigatrice et journaliste, déléguée à la mer et au littoral ; Tristan Lecoq de l’Académie de marine, inspecteur général de l’Éducation générale.

     D’ores et déjà, il est envisagé une seconde journée, en 2018, destinée à approfondir la question des moyens et des solutions pratiques à mettre en œuvre dans le prolongement des premières propositions.

 

Journée d'études

     
L’histoire maritime et coloniale (1600-1789). Remarques et tendances de la bibliographie récente

     La délégation Ile-de-France de la SFHM propose cinq conférences avec discussion

     Mercredi 18 octobre 2017, de 13 h 30 à 17h 30
     au Centre de recherches sur l’Amérique préhispanique
     Institut de la préhistoire
     1 rue René Panhard
     75013 Paris (métro Saint-Marcel)

     Déroulement de la journée :

13h45 – 14h15 Raymonde Litalien, Académie de Marine, SFHM, « Tendances actuelles de l’historiographie coloniale et maritime de l’Amérique du Nord»

14h15-14h45 Eric Roulet, professeur Ulco, « Les compagnies vers l’Amérique : 1600-1650 »

14h45-15h15 François Gendron, docteur en archéologie, Sorbonne-Universités MNHN-Préhistoire, UMR-CNRS 7194 Centre de Recherche sur l'Amérique Préhispanique EA 3551, SFHM, « Archéologie sous-marine en République dominicaine, des fouilles et interprétations anglo-saxonnes aux recherches historiques françaises : de l'intérêt des coopérations scientifiques transnationales ».

15h30 16h00 Michel Goury, « l’armateur Roux de Marseille et l’aventure coloniale »

16h00 16h30 Patrick Villiers, professeur émérite Ulco, SFHM, « Écrire aujourd’hui sur La Fayette et la guerre d’Indépendance : mythe et archives »

Cinq conférences pour découvrir l’Histoire maritime et coloniale de 1600 à 1789. Inscription obligatoire en téléchargeant le bulletin ci-dessous :

 

Journée d'études

     
Pourquoi enseigner l’Histoire maritime en France au XXIe siècle?

     organisée par la SFHM, en partenariat avec les Archives Nationales sur le site de Pierrefitte-sur-Seine

     Vendredi 22 septembre 2017, de 8h45 à 17h
     aux Archives Nationales - 59 rue Guynemer - 93380 Pierrefitte-sur-Seine

           L’objectif sera de faire un état des lieux des pratiques actuelles, du collège à l’université et à l’école navale, d’analyser  les lacunes, les besoins et les perspectives d’avenir de l’enseignement de l’Histoire maritime. Il s’agira aussi d’amorcer une réflexion constructive à long terme.
       Différents acteurs du terrain (professeurs de l’enseignement secondaire et universitaires, médiateurs culturels, constructeurs de vieux gréements, etc.) et des représentants de diverses institutions (Ministère des Affaires étrangères, Ministère de la culture, Inspection générale de l’Éducation générale, Académie de marine, école navale, Cluster maritime, Musée de la marine, DRASSM, etc.) présenteront leurs points de vue. Quatre tables rondes successives sont prévues.

     D’ores et déjà, il est envisagé une seconde journée, au printemps 2018, destinée à approfondir la question des moyens et des solutions pratiques à mettre en œuvre dans le prolongement des premières propositions. Une publication est envisagée sous la forme d’un livre blanc visant à mieux initier les jeunes citoyens aux enjeux de demain.

Programme complet de la Journée d'études

 

 

1 2 3